News

Exposition - D'un mythe à l'autre, la mythologie racontée à travers les collections de la Fondation de Coubertin

Exposition - D'un mythe à l'autre, la mythologie racontée à travers les collections de la Fondation de Coubertin  

 

 

 

 

D un mythe à l autre - Affiche-page-001

 

 

 

 

 

 

PRESENTATION

 

 

La mythologie antique fascine l’univers des arts depuis l’Antiquité grecque et romaine. Cela se confirme à la Renaissance puis avec la création de l'Académie royale de peintures et de sculptures en 1648. La mythologie devient une référence essentielle dans les productions artistiques.

Malgré certaines évolutions, cette logique se perpétue jusqu’au XXe siècle. A cette époque, l’art traditionnel est de plus en plus rejeté par des artistes aspirant à la modernité, mais la mythologie reste une source d'inspiration. Elle est réinterprétée par ceux-ci selon des valeurs modernes

 

A ce titre, la Fondation de Coubertin possède de nombreux exemples d’œuvres qui s’inscrivent dans cette thématique. Elles permettent d’explorer l’aspect narratif et iconographique des mythes qui leurs sont attachés, mais également d’analyser comment les artistes de cette époque se sont appropriés la mythologie.

 

C’est ce que l’exposition D’un mythe à l’autre : la mythologie racontée à travers les collections de la Fondation de Coubertin se propose de faire. A travers une sélection de sculptures et de dessins, issus de sa collection ou en dépôt dans ses murs,  la Fondation présente, en intérieur et en extérieur, quelques mythes et leurs transpositions iconographiques. Parallèlement, elle offre des clés de compréhension de la place de la mythologie dans les arts, au cours de cette période.

 

Parmi cette sélection, la Fondation expose des œuvres sculptées et dessinées de Joseph Bernard (1866-1931), de Robert Wlérick (1882-1944), de René Collamarini (1904-1983), mais également des sculptures d’Antoine Bourdelle (1861-1929).

 

Le parcours, s’adaptant au site, vous invite à jongler entre espaces d’exposition intérieurs et extérieurs. Cela vous permet de découvrir parallèlement ces lieux exceptionnels que sont la Fondation de Coubertin, son domaine et son château. 

 

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES

 

Dates:

Du 15 septembre au 18 novembre 2018

 

Lieu:

Musée de la Fondation de Coubertin

Domaine de Coubertin

78470 Saint-Rémy-lès-Chevreuse

 

Horaires:

Samedi et dimanche

De 13h30 à 18h00

 

Tarifs:

Tarif plein: 4€

Tarif réduit*: 2,5€

Gratuité: moins de 26 ans, personnel en activité de la Fondation de Coubertin, carte ICOM, carte AGCCPF

 

Contact:

conservateur@coubertin.fr

01 30 85 69 89

 

CNJ 2018 - logoCultivons notre jardin: cliquer ici

 

* conditions tarifs réduits (sur présentation d'un justificatif): étudiants, bénéficiaires du RSA, demandeurs d'emplois

 
Last update 28/09/2018
Les ateliers à l'oeuvre - Photographies d'Alain Le Toquin: présentation au musée-jardin Bourdelle d'Egreville (77)

Les ateliers à l'oeuvre - Photographies d'Alain Le Toquin: présentation au musée-jardin Bourdelle d'Egreville (77)  

 

Si vous avez manqué l'exposition Les ateliers à l'oeuvre - Photographies d'Alain Le Toquin, présentée au musée de la Fondation de Coubertin du 9 septembre au 5 novembre 2017 dernier, vous aller pouvoir bénéficier d'une session de rattrapage !

 

En effet, une partie de cette dernière sera présentée au musée-jardin Bourdelle d'Egreville (77), dans le cadre d'un partenariat entre la Fondation et celui-ci, du 4 avril au 31 octobre 2018

 

N'hésitez pas à aller en profiter !

 

http://www.seine-et-marne.fr/Culture-sports-tourisme/Portail-Sortir-en-Seine-et-Marne-Composez-votre-agenda-culturel/Les-ateliers-a-l-oeuvre-Photographies-d-Alain-le-Toquin

 
Creation date 22/03/2018

Partenariat avec "Par Excellence"  

téléchargement

 

Par Excellence est un showroom ouvert en Janvier 2016 au cœur de Chelsea, quartier des plus belles galeries d’art de New-York.

 

Ce lieu est partagé par les meilleurs artisans français.

 

Par Excellence leur offre la possibilité de promouvoir leurs savoir-faire afin d’intégrer au mieux le marché Américain.

 

Actuellement, sept savoir-faire sont représentés :

 

Passementerie,

Marqueterie de Paille,

Tapisserie,

Menuiserie,

Métallerie,

Taille de Pierre,

Fonderie d’Art.

 

Pour plus d'information : rendez-vous sur le site de Par Excellence.

 
Last update 27/02/2017

Création d’un escalier en Sologne  

 

L’atelier Saint-Jacques de taille de pierre a achevé cet automne la conception et la pose d’un escalier de 57 marches (2 étages) dans une résidence particulière de Sologne.
Cet escalier, réalisé en pierre massive, est assemblé autour d’un limon central et d’un limon extérieur dans sa partie haute.

 
Last update 08/04/2016

Restauration de l’anneau de Moebius  

 

Les équipes de la Fonderie de Coubertin ont achevé la restauration et la repose de l’anneau de Moebius, du sculpteur Paul Griot, sur le parvis de la faculté de Rennes.
Inspiré du ruban du mathématicien Moebius, cette œuvre est composée de plaques de cuivre et de laiton sur une ossature métallique.
Depuis son installation en 1967, elle avait souffert des intempéries. L’ensemble des travaux de restauration a été confié à la Fonderie de Coubertin

 
Last update 08/04/2016

Cow up a tree  

 

 

 

 

 

 

 

Légende Photo : Dépose de l’œuvre devant l’Opéra de Cork (Irish Times)

La sculpture de la Vache en haut d'un arbre, de John Kelly, a quitté cet automne la Fondation de Coubertin pour l'Irlande, où elle est désormais exposée devant l'Opéra de Cork. John Kelly est un sculpteur australien, né en 1965 à Bristol en Angleterre, d’un père irlandais. En 2003, il décide de s’installer à Cork en Irlande et brandit avec fierté trois passeports (australien, anglais et irlandais).Cow up a tree (Vache en haut d’un arbre) est une sculpture pleine d’humour  et d’irrévérence, qui se réfère à des évènements de l’Histoire australienne,  tout en constituant un hommage au peintre William Dobell (1899-1970). La sculpture Cow up a tree, 8 mètres de haut et 7 tonnes, a été éditée en bronze en trois exemplaires, par la fonderie de Coubertin. Le premier exemplaire a été fondu en 1999 pour l’exposition Les Champs de la Sculpture, sur les Champs Elysées à Paris en 2000. Il est désormais en exposition permanente dans le port de Melbourne. Le second exemplaire, qui  était exposé dans le parc de la Fondation de Coubertin, a regagné l’Irlande en novembre 2011, pour être installé devant l'Opéra de Cork.Une troisième édition appartient à un collectionneur privé. La Fonderie de Coubertin continue régulièrement de réaliser des fontes pour John Kelly. Lire l'article dans l’Irish Times

 
Last update 08/04/2016

Grille Royale de Versailles  

 

 

Les Ateliers Saint Jacques Métallerie ont réalisé la reconstitution complète de la Grille Royale de Versailles, telle qu'elle existait avant sa destruction lors de la Révolution Française.

 

 
Last update 08/04/2016