René Collamarini (1904-1983)

René Collamarini (1904 - 1983)

 

René Collamarini entre en 1921 à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, dans l’atelier de Jean Boucher. Il s'initie par ailleurs à la taille de pierre.
Il manifeste très vite une prédilection pour la taille directe, dont il disait : « Seule, elle est vraiment sculpture ; car elle oblige l’artiste à partir d’un bloc et à chercher dans la masse le volume qu’il veut libérer en allant du plus vers le moins. » 
Lauréat du Prix Blumenthal en 1930, il crée sa première réalisation importante, la statue du poète François Villon, dont il présente le plâtre au Salon des Indépendants de 1933. 
Il s’installe en 1931 dans l’atelier des « Fusains », au bas de la butte Montmartre, où il est le voisin du peintre Pierre Bonnard.
Lire la biographie complète : > Biographie

René Collamarini et la taille directe : article

René Collamarini et les marionnettes de Gaston Baty : article

Pour prolonger la découverte du sculpteur, voici deux textes sur René Collamarini, l'un au début de sa carrière, en 1935, l'autre près de 40 ans plus tard :
- Jean-Daniel Maublanc, « Quelques artistes du temps présent : René Collamarini et Louis Neillot », Pro Medico, 1935, fascicule 4, p.122-124 (lire)
- Gérald Schurr, « Un sculpteur optimiste », in Collamarini, sculptures, dessins et lithographies, cat. expo Saint-Denis, Musée municipal d’Art et d’Histoire, 1974 (lire)


 

 
Dernière modification : 11/09/2014